France : nouveau départ ou feu de paille ? (n°19)


écrit par P.Sabatier / C.Guinoiseau - 27 Mai 2015
Le léger regain d’optimisme perçu en France depuis le début de l’année n’a pas été contredit par le chiffre de la croissance au premier trimestre. Nous expliquons toutefois dans l’article Conjoncture pourquoi il faut prendre ce chiffre avec précaution et ne pas oublier que la France, comme les autres pays, vieillit… L’article Société illustre d’ailleurs l’impact de ce vieillissement au niveau sectoriel à horizon 2030, et les conclusions qu’il faut en tirer en terme de business model. Dans notre Billet du mois nous prenons la destination du Venezuela, pays qui dispose d’une manne pétrolière mais se retrouve pourtant aujourd’hui fort dépourvu face à la chute des prix… Et bien sûr comme dans chaque numéro retrouvez également l’analyse de vos Leviers de rentabilité et la rubrique Placements. Bonne lecture !
Dans une série de trois études publiées au cours de premier semestre 2012, nous vous faisions part de notre conviction forte d’une entrée dans un long cycle déflationniste pour les prix de l’immobilier en France, avec comme objectif une correction globale d’environ -40% sur le territoire dans les 5 à 10 ans à venir.



Trois ans plus tard, les faits nous ont pour le moment donné raison avec une baisse des prix en province (-8.8% pour les indices bruts, -6.9% pour les indices corrigés de variations saisonnières depuis le T3 2011), mais aussi à Paris (-5.3% depuis le T2 2012). Toutefois, des chiffres de meilleures factures au cours des derniers mois (un rebond des prix de +0.3% au T2 2015 pour l’indice corrigé des variations saisonnières pour l’ensemble de la France) font s’interroger un certain nombre d’observateurs : la correction serait terminée et l’heure serait à un retour à meilleure fortune pour l’immobilier hexagonal. Nos indicateurs ne nous permettent pas de souscrire à cette thèse.
Pierre Sabatier a présenté, à l’occasion d’un petit-déjeuner qui s‘est tenu mercredi 8 avril en partenariat avec Instinet, les perspectives de PrimeView sur les marchés financiers. Une fois les points clés de notre vision court terme développés dans une première partie ("2015 : Vers une revalorisation du risque ?"), une autre question se pose : quelle serait l'allocation d’actifs à privilégier si les Banques Centrales n’intervenaient plus ? En effet, les considérations monétaires ne doivent pas faire oublier la dynamique sous-jacente des pays riches, qui sera structurante pour les marchés financiers lorsque les Banques Centrales n'exerceront plus leur administration des prix...
 

Offres découvertes

Profitez de nos offres découvertes "Décryptage" & "Premium" qui vous donnent respectivement accès à notre revue et à nos travaux de recherche.
23.07.15 :
20.07.15 :
09.07.15 :
Restez informé(e) des dernières parutions de Primeview en souscrivant à notre newsletter
Ne manquez pas le dernier ouvrage collectif du Cercle Turgot dirigé par Pierre Sabatier, "Après la récession... inflation ou déflation ?"