Accueil   Nos publications   Outlook   

Immobilier : la France au sommet de sa bulle (1/3)

         

Immobilier : la France au sommet de sa bulle (1/3)

3 Fév. 2012 - P.Sabatier / JL.Buchalet / C.Prat

Avec 65% de leur patrimoine investi dans l’immobilier, les Français peuvent être qualifiés de véritables amoureux de la pierre. On comprend alors mieux pourquoi évoquer une bulle dans ce secteur reste un sujet tabou dans l’Hexagone. Pourtant les chiffres parlent d’eux-mêmes : la progression des prix atteint +7.3% par an depuis 1965, +9.4% par an entre 1998 et 2008 et même +15.2% par an depuis mi-2009… engendrant au total une multiplication des prix par 26 en une cinquantaine d’années ! Nous présentons dans ce premier volet les différents arguments permettant d'affirmer qu'il existe bien une bulle de très grande ampleur dans l'immobilier hexagonal. Dans les deux volets qui suivront nous nous pencherons d'abord sur les causes artificielles justifiant la hausse des 13 dernières années, puis nous vous livrerons dans un dernier temps nos prévisions sur l'immobilier résidentiel en France à court, moyen et long termes.

Le sommaire

1.    Les prix de l’immobilier s’envolent à partir de  1998

2.    L’inflation n’explique pas la hausse des prix

3.    La hausse du revenu des ménages n’explique pas la hausse des prix

  • Jamais une telle désynchronisation entre les prix de l’immobilier et le revenu disponible des ménages n’avait été observée
  • Historiquement, une trop grande déconnection entre prix de l’immobilier et revenu des ménages débouche sur une correction majeureParis, une bulle encore plus amplifiée


4.    Grâce à son statut de valeur refuge, l’immobilier est l’actif le plus rentable depuis 12 ans

A découvrir également

 

Offres découvertes

Profitez de nos offres découvertes "Décryptage" & "Premium" qui vous donnent respectivement accès à notre revue et à nos travaux de recherche.
11.07.14 :
10.07.14 :
09.07.14 :
Restez informé(e) des dernières parutions de Primeview en souscrivant à notre newsletter
Ne manquez pas le dernier ouvrage collectif du Cercle Turgot dirigé par Pierre Sabatier, "Après la récession... inflation ou déflation ?"